Le rapport complet

Tous les mois, 46 millions de visiteurs uniques consultent l’un des cinq principaux sites Schibsted du commerce d’occasion en Europe. Chaque année, des millions d’objets trouvent ainsi un nouveau foyer. Le souci environnemental justifie de plus en plus l’achat et la vente de produits de seconde main. Ce rapport confirme que le Second Hand Effect réduit concrètement notre empreinte carbone. En 2015, les utilisateurs des sites Schibsted en France, en Espagne, en Italie, en Suède et en Norvège ont de fait permis de réduire de 12,5 millions de tonnes les émissions de gaz à effet de serre.

Résultat Schibsted Résultat Schibsted

De nombreuses raisons expliquent que les gens vendent et achètent des marchandises sur des sites d’occasion. L’une d’entre elles, évidente, est de faire une bonne affaire. Une autre est qu’ils considèrent cette pratique comme un moyen de se débarrasser des meubles et autres objets dont ils ne veulent plus. On observe également une tendance croissante à acheter des articles et des vêtements vintage.

L’argument environnemental n’est pas non plus négligeable. Le site suédois de Schibsted, Blocket, a mené des études utilisateur qui montrent que la prise de conscience croissante du changement climatique est un facteur toujours plus incitatif pour utiliser le site. Peu importe la raison, le commerce sur ces sites contribue de manière significative à sauver la planète pour les générations futures.

Start_Grass_Logo_1

L’agrégation des chiffres pour un résultat global

Le tableau intégral du rapport montre le volume cumulé d’émissions de CO2 potentiellement économisées grâce aux cinq marchés. Étant donné que les catégories d’annonces varient quelque peu selon les différents sites, nous avons sélectionné quelques catégories communes pour montrer comment est compilé le résultat total. Vous découvrirez des statistiques plus détaillées, avec toutes les catégories sur les rapports individuels des sites disponibles sur Schibsted.com/secondhandeffect.

Le calcul

Pour le calcul des bénéfices sur le climat des sites Schibsted, nous avons collaboré avec IVL, l’Institut Suédois de Recherche Environnementale. Celui-ci a utilisé les chiffres de ventes, ainsi que les études client et les informations sur la consommation d’énergie des bureaux du site et des salles de serveurs. La méthode de calcul se fonde sur l’hypothèse que chaque produit d’occasion vendu se substitue à la fabrication d’un produit neuf équivalent, en incluant la gestion des déchets liés au produit. En analysant les produits vendus sur les sites, IVL a extrait les données climatiques et les a ensuite recalculées en kilogrammes d’équivalent dioxyde de carbone.

Pourquoi dioxyde de carbone ?

Nous mentionnons le dioxyde de carbone car il s’agit du gaz à effet de serre le plus important. Il est le fruit de la combustion de tous les types de matériaux ainsi que de la respiration humaine et animale. Étant donné que nous consommons toujours plus de ressources, les émissions de CO2 sont en hausse constante et accroissent par conséquent l’effet de serre – ce qui entraîne le réchauffement climatique. Par conséquent, nous recensons un plus grand nombre de catastrophes environnementales, une diminution de l’eau potable et des cultures moins importantes.

Un défi mondial

En décembre 2015, ce défi a été reconnu par les leaders du monde entier lors de la COP21 à Paris, et un accord mondial plus que nécessaire a prévu de maintenir le réchauffement climatique sous la barre des deux degrés. L’effort principal, ralentir le rythme actuel du réchauffement, vise à réduire les émissions de gaz à effets de serre. Chaque pays s’est fixé des objectifs environnementaux nationaux pour être en mesure d’atteindre cet objectif global, avec des mesures qui devront être prises par les entreprises, les États et la population. En ce qui concerne cette dernière, les mesures à prendre sont souvent associées à la consommation et aux comportements.

Le commerce de l’occasion constitue l’un des moyens de contribuer à cet objectif.

Résultat total de cinq des marchés européens de Schibsted : (équivalent en tonnes de CO2)
Sport et loisirs :171 376
Univers de la maison et services :2 166 439
Véhicules :10 108 929
Electronique :657 767
Déplacements professionnels - 1,132
Consommation d’électricité - 5,239
Transports associés aux ventes :- 457,460
ÉCONOMIES TOTALES :12 640,681