Les 10 petits gestes de Schibsted

Acheter des produits d’occasion n’est pas le seul moyen de réduire les émissions carbone. Bien d’autres décisions et choix consciencieux sur la manière de vivre au quotidien peuvent aussi faire une différence. Voici une liste de mesures que vous pouvez prendre pour réduire votre impact sur la planète.

1/ Prendre le train

Depuis les années soixante, l’avion est l’option numéro 1 en matière de déplacements, que ce soit pour les affaires ou les loisirs. Il s’agit de loin du mode de transport le plus efficace pour parcourir de longues distances mais est-ce aussi le cas pour des trajets plus courts ? Le transport aérien représente la plus importante source de pollution. Le train consomme en revanche beaucoup moins de combustibles toxiques et est beaucoup plus rapide qu’on ne croit. Pourquoi ne pas adopter le train pour vos prochaines vacances ?

2/ La qualité l’emporte sur le prix

La production textile requiert des volumes considérables d’eau, d’énergie, de matières premières et de produits chimiques, ce qui a un impact négatif sur l’environnement. L’achat de vêtements bon marché et de mauvaise qualité, contribue lui aussi à la destruction de l’environnement. Quand vous achetez des vêtements, songez à leur qualité et à leur durabilité. En outre, les produits de qualité vous font économiser de l’argent car ils durent plus longtemps.

3/ Vendez, échangez et achetez intelligemment

Si vous achetez un produit de qualité, il est fort possible que vous vous en lassiez avant qu’il ne s’use. Avec le temps, vos centres d’intérêt, votre style ou vos besoins peuvent évoluer. Au lieu de conserver vos vêtements, vos outils, vos équipements sportifs ou autres, revendez-les. Acheter et vendre sur le marché de l’occasion ne permet pas seulement de réduire les émissions, mais aussi d’économiser du temps et de l’argent.

4/ Mangez des produits de saison

Tous les aliments proposés sur les rayonnages des supermarchés sont acheminés depuis leur lieu de culture. Beaucoup proviennent aujourd’hui de pays très éloignés, et sont cueillis avant maturité afin de survivre au long périple qui les attend.

Les aliments de saison sont cultivés dans leur habitat naturel et requièrent moins de pesticides, de lumière artificielle et d’arrosage. Produits localement, ils ont non seulement meilleur goût mais aussi une valeur nutritionnelle plus élevée Qui plus est, une durée de transport plus courte réduit fortement l’impact sur l’environnement.

5/ Empruntez les transports en commun

Dans notre société moderne, les voitures ne représentent plus un luxe. En ville, sur l’autoroute ou dans les bouchons, observez les autres véhicules. Vous serez surpris de voir combien ne transportent qu’un seul passager. Les voitures représentent l’une des premières causes de pollution en ville.

Préférez les transports en commun, une alternative plus respectueuse de l’environnement qui vous permet de vous déplacer plus vite qu’en voiture, à des tarifs plus avantageux.

6/ Zéro déchet

Le gaspillage alimentaire est un problème croissant et on estime qu’environ un tiers des aliments produits sont gaspillés. Les principaux coupables sont les consommateurs, qui achètent trop de nourriture et la jettent dès lors que la date est périmée.

Plutôt que de vous fier aux dates de péremption, sentez les aliments, et goûtez-les avant de décider s’ils sont périmés. Au lieu d’épuiser nos ressources, nous devons consommer de manière raisonnable, en pensant à l’avenir de notre planète. Achetez moins de nourriture pour en jeter moins.

7/ Réduisez, réutilisez, recyclez

Chaque fois que nous achetons du neuf, cela signifie que des matières premières ont été extraites et transformées, des articles fabriqués et les produits prêts à l’emploi emballés et expédiés vers un magasin pour y être vendus. Et donc que des émissions et des polluants ont été générés à chacune de ces étapes.

Les articles qui ne sont plus utilisés, ne fonctionnent plus, ou dont on ne veut plus ne devraient pas être jetés, mais recyclés. Cela permet d’éviter l’extraction de matières premières et la consommation d’énergie pour les produire. En achetant des produits recyclés, vous contribuez à réduire la production d’émissions et de toxines et donc à sauver la planète.

8/ Mettez-vous au vert !

Les sources d’énergie traditionnelles contribuent fortement au changement climatique. Nous nous reposons sur l’électricité dans notre quotidien et nous réfléchissons à peine à la manière dont celle-ci est produite ou aux émissions qu’elle génère.

Les sources d’énergie renouvelables produisent de l’électricité avec un impact environnemental bien moindre et sans produire de CO2. En adoptant les énergies vertes, vous privilégiez l’utilisation des capacités naturelles de la planète au lieu d’épuiser ses ressources.

9/ Des produits respectueux de la planète

Les produits chimiques et autres substances contenus dans les produits ménagers et d’hygiène sont très efficaces pour tuer les germes et les bactéries. Mais ils représentent un danger pour l’environnement et sont difficiles à assainir pour les stations de retraitement des eaux. Qu’elles soient lâchées dans la nature ou impossibles à assainir, les substances nocives présentent un risque de pollution pour les populations et leur environnement. En adoptant des alternatives respectueuses de l’environnement, vous réduisez l’effet négatif des produits ménagers, vous contribuez à ralentir le processus d’acidification et vous protégez les écosystèmes et la biodiversité.

10/ Un lundi sans viande

La consommation de viande n’a jamais été aussi élevée, et notre comportement dans ce domaine peut jouer un rôle significatif sur le climat. En modifiant nos habitudes alimentaires et en excluant la viande de notre alimentation une fois par semaine, nous pouvons réduire considérablement les gaz à effet de serre issus de l’élevage.