L’empreinte écologique individuelle

On peut calculer sa propre empreinte écologique en effectuant un « bilan écologique » (à différencier du « bilan carbone » ou « bilan GES » qui ne calcule que les émissions de gaz à effet de serre).

L’empreinte va être estimée à partir de catégories prédéfinies appelées « postes », par exemple :

  • le logement (consommations d’énergie du logement, équipement et même construction de celui-ci),
  • les déplacements,
  • l’alimentation,
  • la consommation (biens manufacturés, loisirs) non prise en compte dans les trois postes précédents.

En fonction de nos modes de vie personnels, les sources les plus importantes peuvent grandement varier. L’empreinte écologique française est pour la moitié due à l’empreinte carbone (i.e. aux émissions de GES).

Le WWF suisse met à disposition qui en une dizaine de minutes vous permet de découvrir combien de planètes seraient nécessaires si les 7 milliards d’humains avaient la même empreinte que vous !

A quoi peuvent servir tous ces calculs ? A savoir quelles sont les solutions les plus adaptées pour minimiser ses émissions, sa consommation de ressources ou sa production de déchets, et donc réduire son empreinte carbone ou écologique. Ces bilans sont donc des outils d’aide à la décision et le premier pas pour une transition de nos usages.