Le poids de notre consommation

Vous pourriez être surpris par l’impact environnemental des différents produits que nous consommons. Une analyse de ce qu’on appelle le cycle de vie du produit permet de mieux s’en rendre compte. Découvrez ici l’impact écologique de quelques produits alimentaires ainsi que les étapes du cycle de vie d’un smartphone et d’un t-shirt.

  • Nos choix alimentaires ont une importance

L’impact des sources d’alimentation sur le climat et l’environnement est très variable selon les produits. La viande rouge, par exemple, a un impact beaucoup plus important que d’autres sources de protéines comme le poulet, le poisson ou les légumes secs. En adoptant un régime à faibles émissions de carbone, vous pouvez facilement réduire votre empreinte environnementale. Il est également essentiel de consommer des produits de saison et des aliments produits localement afin d’éviter les transports superflus.

Pour illustrer l’impact environnemental des différents aliments, nous avons choisi de comparer trois plats : les spaghettis bolognaise, le fish & chips et une salade végétarienne. Les chiffres se fondent sur les émissions carbones générées par la production d’une portion de 500 grammes. La transformation et le transport n’ont pas été inclus dans le calcul.

SPAGHETTIS BOLOGNAISE
Principaux ingrédients : viande rouge, tomates, pâtes.
1 PORTION = 3.5 kg de CO2

 

SALADE VÉGÉTARIENNE
Principaux ingrédients : légumes, par exemple salade, tomates, aubergines, poivrons, haricots, lentilles et vinaigrette.
1 PORTION = 0.350 kg de CO2

 

FISH AND CHIPS
Principaux ingrédients : poisson, pommes de terre, huile de cuisson
1 PORTION = 0.775 kg de CO2

  • Le cycle de vie des produits

Les émissions sont produites au cours de toutes les étapes de la vie d’un produit. L’analyse de ce cycle permet de comprendre l’impact de ce produit sur l’environnement au cours de sa vie. C’est la méthode sur laquelle se fonde le calcul du Second Hand Effect. Il est possible d’effectuer des choix respectueux de l’environnement à tous les stades du cycle de vie d’un produit.

L’analyse du cycle de vie d’un produit évalue l’impact de l’extraction des matières premières, de leur transformation, de la fabrication du produit, de sa distribution, de son utilisation ainsi que de son entretien, de sa mise en décharge ou de son recyclage. L’impact environnemental d’un produit varie selon les matériaux utilisés, la complexité des composants, le pays de fabrication, les modes et les durées de transport, l’utilisateur lui-même et la gestion du produit après utilisation. Une analyse du cycle de vie correspond à une version simplifiée de la réalité, mais donne une bonne indication des émissions associées à la durée de vie du produit.

Quand on compare un smartphone et un t-shirt, on observe que les émissions du smartphone sont plus élevées à toutes les étapes du cycle de vie. Au cours de la phase de production, elles sont quinze fois plus élevées pour un smartphone que pour un t-shirt. Mais la production d’un t-shirt requiert également une grande quantité de ressources et a un impact environnemental que l’on est souvent loin d’imaginer. Le t-shirt atteint rarement le stade du recyclage car les vêtements sont en général jetés à la poubelle. Compte tenu de l’impact, il devrait pourtant être recyclé pour que les fibres puissent être réutilisées.

Les consommateurs peuvent opérer des choix respectueux de l’environnement en optant pour des produits certifiés écologiques. Ils sont ainsi assurés que l’impact environnemental a été pris en compte tout au long du processus de création du produit qu’ils s’apprêtent à acheter.