Nous pouvons tous faire une différence

L’avenir nous réserve d’immenses défis mondiaux. La terre compte à l’heure actuelle plus de sept milliards d’habitants. Les ressources naturelles qu’elle produit ne suffisent plus et pourtant l’Europe vit comme si elle disposait de l’équivalent des ressources de 2,6 planètes. En outre, les changements climatiques rendent la situation encore plus délicate. La dernière conférence sur le climat à Paris a fait naître une lueur d’espoir, mais nous devons tous apporter notre pierre à l’édifice.

Si nous continuons d’émettre le même volume de gaz à effet de serre qu’à l’heure actuelle, la hausse moyenne des températures pourrait atteindre quatre degrés au cours du siècle prochain. Cela entrainerait la disparition d’un grand nombre d’espèces (40 %) en raison de la destruction de leur habitat et de la raréfaction de leurs sources d’alimentation. De la même manière , la capacité des hommes à produire suffisamment de nourriture serait gravement menacée.

Nous devons agir maintenant

Suite à la conférence sur le changement climatique à Paris, le monde entier poursuit désormais un objectif commun : limiter la hausse de la température bien en-deçà de 2 degrés en réduisant les émissions climatiques à l’échelle internationale. Mais nous devons tous y contribuer, ne serait-ce que pour offrir des perspectives d’avenir à nos enfants et à nos petits-enfants. Dans le cadre de cette mission, la consommation des entreprises et les produits qu’elles fabriquent jouent un rôle essentiel. Aujourd’hui, plusieurs entreprises peuvent offrir aux consommateurs des services d’économie d’énergie pour un avenir plus durable. Ce rapport sur les sites Schibsted du commerce d’occasion est une bonne illustration des nouvelles possibilités offertes par les technologies de l’information qui proposent des alternatives pour une consommation plus raisonnée.

L’importance du marché des produits d’occasion

En matière de marché de l’occasion et des services proposés dans ce domaine, le fait de permettre une réutilisation multiple de certains produits (par ex. les meubles) avant leur recyclage présente des avantages environnementaux indéniables. Cependant, il convient de faire preuve de prudence. Tous les produits ne s’améliorent pas au fil du temps. Dans le cas de certains produits, comme les voitures et les équipements ménagers, c’est au cours de leur utilisation que les plus larges volumes de carbone sont émis. Certains articles doivent par conséquent être analysés au regard de leur cycle de vie. Nous devons examiner leur impact sur la planète, des matières premières à la fabrication, jusqu’à la mise en décharge, afin de cerner les potentielles économies climatiques représentées par la revente d’un réfrigérateur (ou d’une voiture) d’occasion. Parfois, acquérir un modèle neuf peut s’avérer plus efficient que de conserver un ancien modèle. WWF considère ce rapport comme une étape importante pour illustrer les bienfaits du marché de l’occasion sur le climat. Ces services, à l’instar des sites de Schibsted, peuvent nous aider à opérer des choix qui optimisent les économies climatiques, réduisent la consommation des ressources et, en résumé, permettent d’envisager des modes de vie plus respectueux de l’avenir de la planète.

 

NOM: Mariann Eriksson

TITRE: Directrice du marketing, WWF