Notre démarche

Mener une étude dédiée à l’impact du marché de l’occasion sur l’environnement (Second Hand Effect) n’est pas une mince affaire, d’autant qu’il faut tenir compte de certaines spécificités. Vous trouverez ci-dessous quelques précisions sur la méthode employée sur certaines catégories d’annonces.

Émissions de gaz carbonique potentiellement évitées

Difficile d’affirmer que la production de nouveaux produits baisse du fait de la vente de biens d’occasion, et que tout produit non vendu sur l’un des sites Schibsted est mis au rebut.

C’est pourquoi les émissions de gaz à effet de serre évitées sont autant d’économies en faveur du climat. Nous avons fait preuve de pondération dans l’évaluation des réductions potentielles de nos utilisateurs et plus sévères quant aux émissions générées par nos propres activités. Les résultats communiqués se fondent sur une approche dite prudente. À noter également que l’approche en termes de cycle de vie, utilisée dans l’étude ci-après, est l’un des moyens de mesurer les équivalents CO2.

Éléments inclus dans l’étude

L’étude est fondée sur :

  • Les émissions générées par l’extraction de matériaux
  • La production de matériaux
  • La gestion des déchets des produits courants
  • Le transport des biens entre vendeurs et acheteurs
  • La gestion de tous les sites

Éléments exclus de l’étude

L’étude n’a cependant pas pris en considération :

  • L’utilisation courante du produit, par exemple la consommation de carburant de la voiture. L’étude porte en effet sur la vente de biens, et non sur leur utilisation.
  • L’impact des internautes sur le climat : la consommation d’énergie lors de la visite d’un site internet n’est pas prise en compte dans le calcul de 2016.

Le type de voiture

L’étude a tenu compte du fait que la catégorie de voiture nécessitait des observations spécifiques et un ajustement du calcul, sachant qu’une voiture peut être revendue à plusieurs reprises.

En achetant d’occasion, deux sources de nouvelles émissions peuvent être évitées :

  • La production d’une nouvelle voiture
  • Le traitement des déchets automobiles

Une voiture peut avoir 20 ans et être toujours considérée comme viable, d’un point de vue environnemental. Vous pouvez donc acheter et vendre une voiture âgée de 20 ans tout en réduisant votre empreinte carbone. Au cours du cycle de vie d’une voiture, c’est la phase de production qui génère le plus d’émissions de gaz à effet de serre.

Taux de réutilisation des voitures :

Pour la catégorie de voiture, nous avons ajusté le calcul afin d’obtenir un scénario plus réaliste. Car dans les faits, les voitures sont revendues plusieurs fois (indépendamment du marché). C’est ce que révèle le taux de réutilisation, indicateur du turnover du parc automobile national pendant la durée de vie moyenne d’une voiture. Chaque pays ayant son propre taux de réutilisation, nous avons fait une moyenne des taux nationaux pour obtenir le résultat européen.

Facteurs pris en compte dans le calcul :

  • X1 million(s) de véhicules d’occasion sont revendus en un an au cours de transactions privées dans un pays.
  • La durée de vie moyenne d’une voiture est de 17 ans en Europe. Il s’agit d’une moyenne, qui peut être pondérée si un pays dispose de données plus précises.
  • Le parc automobile national est de X2 millions de voitures.

Calcul du taux de réutilisation :

  • Pendant 17 ans, X1 million de voitures ont changé de propriétaire (17 ans x X1 million = X3 millions).
  • Cela signifie que chaque voiture a en moyenne été vendue 4 fois pendant sa durée de vie (X3 millions/X2 = X4).

Réfrigérateurs et congélateurs

Les anciens modèles contiennent des substances dangereuses et sont plus énergivores que la nouvelle génération. Un réfrigérateur neuf n’utilise en effet que 40 % de l’électricité consommée par un modèle ancien. La présence de substances dangereuses (CFC pour les réfrigérateurs) et la consommation d’énergie engendrent des émissions de carbone (CO2, par exemple).

Blocket, site suédois de produits d’occasion, a choisi d’interdire la vente de réfrigérateurs et de congélateurs de plus de 10 ans puisqu’un modèle neuf a moins d’impact sur l’environnement. Il invite les utilisateurs à déposer ces produits dans des points de collecte respectueux de l’environnement et dédiés aux produits électroniques.