À propos du rapport

Le calcul des bienfaits sur l’environnement du commerce de seconde main via nos sites est un véritable challenge et il a été de la plus haute importance d’assurer la fiabilité scientifique du projet. C’est pourquoi Schibsted s’est tournée vers IVL, Institut suédois de recherche environnementale, pour développer la méthode utilisée. En raison de la complexité des enjeux, la transparence joue également un rôle clé.

Historique

C’est Blocket, homologue suédois du boncoin, qui a initié une première étude en 2013, reconduite sur cinq des principaux sites de Schibsted en 2015 dont leboncoin et sur huit d’entre eux en 2016 : leboncoin en France, Vibbo en Espagne, Subito en Italie, Blocket en Suède, Finn en Norvège, Tori en Finlande, Jofogas en Hongrie et Avito au Maroc

Références : pourquoi dioxyde de carbone ?

Nous mentionnons le dioxyde de carbone car il s’agit du gaz à effet de serre le plus important. Il est le fruit de la combustion de tous les types de matériaux ainsi que de la respiration humaine et animale. Étant donné que nous consommons toujours plus de ressources, les émissions de CO2 sont en hausse constante et accroissent par conséquent l’effet de serre – ce qui entraîne le réchauffement climatique. Par conséquent, nous recensons un plus grand nombre de catastrophes environnementales, une diminution de l’eau potable et des cultures moins importantes.

Contexte :

En décembre 2015, ce défi a été reconnu par les leaders du monde entier lors de la COP21 à Paris, et un accord mondial plus que nécessaire a prévu de maintenir le réchauffement climatique sous la barre des deux degrés. L’effort principal, ralentir le rythme actuel du réchauffement, vise à réduire les émissions de gaz à effets de serre. Chaque pays s’est fixé des objectifs environnementaux nationaux pour être en mesure d’atteindre cet objectif global, avec des mesures qui devront être prises par les entreprises, les États et la population. En ce qui concerne cette dernière, les mesures à prendre sont souvent associées à la consommation et aux comportements. Le commerce de l’occasion constitue l’un des moyens de contribuer à cet objectif.